Le certificat PEB : Comment obtenir le meilleur résultat ?

L’établissement du certificat se fait par le suivi strict du protocole.  Ce protocole exige que le certificateur puisse avoir accès et visiter chacune des pièces du bâtiment à certifier, en ce compris les pièces non aménagées, afin de pouvoir constater notamment la présence ou absence de conduites non isolées, de systèmes de chauffage local, etc.  De même, le protocole défini la liste des documents qui peuvent servir de preuves acceptables pour le certificateur lorsque les constatations visuelles ne sont pas possible.  Sans preuves acceptables, ni constatations visuelles, ou si certains espaces ne sont pas accessibles lors de la visite, des valeurs par défauts doivent être utilisées, celles-ci étant généralement pénalisantes.

Ainsi, il est préférable de bien préparer la visite du certificateur :

– Veillez à libérer tous les accès afin que le certificateur puisse constater l’absence de conduites non isolées dans les espaces non aménagés (ie. Grenier, annexes, etc).

– Veillez à rassembler la documentation utile telle que :

•Un dossier complet de prime

•Une demande de réduction d’impôt

•Un dossier photos localisables

•Un Dossier de chantier complet

•Une attestation signée par l’architecte

•Les factures originales signées d’un entrepreneur

•La déclaration PEB finale

•Un certificat PEB antérieur relatif au logement

•Un certificat PEB établi pour un autre logement du même immeuble

•Une attestation « construire avec l’énergie »

•Les données produits (marquage CE, ATG, etc)

•Valeurs Ug et g

•Les documents officiels

•Permis d’urbanisme

•Un rapport de mesure d’étanchéité

•Certificat de garantie d’origine (CGO) / attestation d’acceptation de la demande d’octroi de certificats verts

•Les factures énergétiques ou décomptes annuels en cas d’installation collective de chauffage

Posted in: PEB